PIJF - Marcio Mendes

PIJF: un week-end jazzy à Perth

Le week-end dernier se déroulait le PIJF (Perth International Jazz Festival). J’ai eu la chance de pouvoir assister à de nombreux shows de très bonne qualité.

En deux mois dans cette ville, j’ai rapidement compris qu’il se passait quelque chose entre le Jazz et Perth. De nombreux programmes sont présents pour mettre en avant cette musique, et les gens sont nombreux à se déplacer aux différents évènements. Le PIJF a donc terminé de me convaincre que Perth est « the place to be » en ce qui concerne la scène Jazz australienne, voire même international.

Vendredi 9 Mai – Kate Ceberano & PIJF All-Star Band

PIJF - Kate Ceberano

Ce concert m’a simplement mis une grosse claque. Un bassiste, un guitariste, un batteur, un pianiste et des cuivres ont joué de nombreux classiques de la musique Jazz en compagnie de Kate Ceberano au Perth Concert Hall, une superbe salle de spectacle. Mention spéciale aussi à l’organisation au top de la part du staff du festival !

Kate Ceberano est une chanteuse australienne confirmée qui est passée par de nombreux genres musicaux dont le Jazz. Elle chante avec une facilité déconcertante, et sait sans aucun doute faire le show avec une grosse pointe d’humour. J’ai clairement passé un super moment qui a donné le ton pour la suite de ce festival.

Le PIJF All Star Band était composé des musiciens suivant :
Graham Wood (Piano) – Karl Florisson (Basse) – Ben Vanderwal (Percussions)
Mat Jodrell (Lead Trompette) – Ricki Malet (2ème Trompette) – Marty Pervan (3ème Trompette) – Benn Hodkin (4ème Trompette)
Jordan Murray (Lead Trombone) – James Cross (2ème Trombone) – Kieren Hurley (3ème Trombone) – Bruce Thompson (4ème Trombone)
Carl Mackey & Troy Roberts (Saxophone Alto) – Jamie Oehlers & James Sandon (Saxophone Ténor) – Mark Sprogowski (Saxophone baryton)
Mace Francis – Chef d’orchestre

Samedi 10 Mai – Promenade dans Northbridge

Durant tout le week-end de nombreux concerts (gratuits ou payants) étaient organisés un peu partout dans la ville. J’ai ainsi assisté à une bonne dizaine de concerts en 2 jours, dont 4 le samedi.

Astrid Ripepi et Elanora Frisina ont pris place à l’Universal Bar le temps de reprendre certains classiques R&B et Soul. Un concert fort sympathique et deux chanteuses qui se sont données à fond. J’ai ensuite rapidement quitté le bar pour découvrir la mise en place au Cultural Center de Perth avec deux scènes. Ce sont trois concerts qui se sont enchainés ici : Ali Bodycoat, WAYJO et Greg Osby.

PIJF - Ali Bodycoat

Ali Bodycoat est l’une des chanteuses locales les plus reconnues par la scène Jazz. Sa performance en compagnie des toujours talentueux musiciens m’a aussi impressionné. Proposer des concerts gratuits de cette qualité, c’est quand même génial !

Suite à ce concert, c’est WAYJO qui a pris place sur l’autre scène du Cultural Center. WAYJO c’est le Western Australia Youth Jazz Orchestra. Et permettre à ces jeunes de jouer devant un public de passionné, c’est quand même sympa, non ? Et puis, ils font partie des meilleurs jeunes musiciens de l’Etat.

Et pour finir, C’est Greg Osby qui a occupé la scène du festival. Ce saxophoniste reconnu a entre autres joué aux côtés de Herbie Hancock ou Dizzy Gillespie. Pas la peine d’en dire plus, il est phénoménal.

Dimanche 11 Mai – Un dimanche plus éclectique

Pour terminer, j’ai passé mon dimanche un peu partout dans cette petite ville de Perth. J’ai pu voir de nombreux artistes et entendre des musiques latines, jazzy ou même pop. Surement la meilleure journée du PIJF.

PIJF - Victoria Newton

Cette journée a commencé avec Victoria Newton qui nous a offert un bon mélange de Jazz et musiques latines. Se déroulant tôt le matin, il n’y avait malheureusement pas grand monde pour assister à sa prestation. Mais prendre son café du matin avec un concert en fond, c’est quand même sacrément agréable.

Après m’être accordé une petite pause de midi, j’étais de retour au Cultural Center de Perth pour assister à la prestation de Marcio Mendes & Saramandaia, une des grosses claques de ce festival. Un vent brésilien a soufflé sur Perth pendant une heure de show. Marcio Mendes a d’ailleurs invité Solomon Pitt sur scène pour un duo improvisé mais tellement bon. Et la journée était loin d’être terminée.

PIJF - Troy Roberts

C’est sur Brookfield Place que j’ai continué ma journée avec Troy Roberts’ Nu-Jive 5. Une formation de musiciens qui mêlent Soul et R&B de fort belle manière. Un très bon moment encore une fois.

Mais c’est bien le dernier concert qui m’en a mis plein les oreilles: celui de Rai Thistlethwayte aka Sun Rai, membre du groupe Thirsty Merc. Celui-ci s’est déroulé à l’Ellington Jazz Club, la salle parfaite pour terminer le PIFJ. Avec lui, tout semble facile, et son show est d’une fluidité impressionnante.

Conclusion

Ce week-end a vraiment été un grand moment de musique, et s’il continue dans cette voie, ce festival deviendra certainement l’un des meilleurs festivals de Jazz du monde. L’organisation est franchement top, le public hyper respectueux, la musique de qualité… Je n’ai pas grand chose à redire de ce week-end. Merci Perth !